ACTUALITES - Doyenné de Leuze-en-Hainaut

Aller au contenu

Nous entrons dans la deuxième phase du synode de la pastorale des couples et familles.
Pour rappel nous avons répondu à un questionnaire l’an dernier selon nos attentes et nos
vécus concernant la famille.
Ce questionnaire a été proposé dans de nombreux lieux à travers le diocèse et tout le
monde a pu exprimer son avis.
Vous avez été très nombreux à répondre, merci !
Toutes ces réponses ont été lues, travaillées et rassemblées.
Sept thèmes ont émergé.
Chacun d’entre eux sera proposé pour notre réflexion dans les 7 régions pastorales.
Si une question me touche plus qu’une autre je pourrai tout à fait si je le désire me déplacer
pour y donner mon avis et surtout y proposer du concret. Je peux aussi évidemment
participer à ce qui aura lieu dans ma région.
Pour éclaircir vos choix, l’équipe diocésaine publie des affiches, des cartes prières et des
dépliants avec les informations nécessaires. Ces rencontres auront lieu entre janvier et
mars.
Ce que nous aurons imaginé ensemble sera révélé le 3 juin à Bonne Espérance lors d’une
grande journée de fête où chacun est invité.



  




 Samedi 13 janvier 2018 : « la messe, on y va ou pas ? » à la Basilique de Tongre
Notre-Dame (Ath)
 Samedi 27 janvier 2018 : « le monde pas toujours facile ! » à l’institut Sainte-Union à
Kain (Tournai)
 Samedi 3 février 2018 : « partager sa foi en famille » au Collège technique Saint-
Henri à Mouscron  
 Samedi 17 février 2018 : « les nouveaux ‘vivre’ en famille » au Collège Saint-Vincent
à Soignies
 Samedi 10 mars 2018 : « le mariage : une aventure à vivre! » à l’église Saint-Martin
de Ghlin (Mons)
 Samedi 17 mars 2018 : « je n’ai pas le temps … » à l’institut Paridaens de Beaumont
 Samedi 24 mars 2018 : « une Eglise branchée familles » à la Basilique Saint-
Christophe à Charleroi
 Dimanche 3 juin 2018 : journée festive pour la clôture du synode des familles à
l’abbaye de Bonne Espérance

Eglise, quand tu nous tiens !
Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas. (Blaise Pascal)

Que reste-t-il de certains de nos villages où jadis on cultivait tout naturellement le vivre ensemble autour d’une école, d’une mairie, d’estaminets joyeux et de l’église ?
Ces lieux de vie communautaire ont disparu…sauf les églises….  qui se dégradent.
Mais voilà que cette dégradation ranime l’âme d’un village que l’on croyait perdue et cette âme pleure.
C’est alors que se lèvent des femmes et des hommes courageux décidés à se retrousser les manches pour sauver leur église.









Et nos églises sont sauvées !
Celles de Blicquy et Gallaix viennent d’être restaurées en profondeur.
Des soins sont programmés pour l’église de Chapelle-à-Oie et Grandmetz.
Notre collégiale sera ceinturée d’échafaudages en 2018.
Mais est-ce bien raisonnable  au vu d’une pratique religieuse qui décroît ?
Non !
Mais c’est que le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas et …les voies de Dieu sont celles du cœur.

Le patro de Pipaix.

Le patro de Pipaix réunit 150 enfants et 25 animateurs.
Ses responsables voudraient acquérir un local adapté aux animations et activités.
Aidons-les par un don sur BE68 001102893434 !
Les mouvements de jeunesse, dont le patro de Pipaix , permettent aux jeunes de vivre la générosité du partage dans les rassemblements hebdomadaires et les camps.
Ils offrent une véritable école de vie où s’acquièrent les valeurs humaines essentielles.
 
VIE DANS LA PAROISSE ST ANDRE DE WILLAUPUIS & VIE DANS LE VILLAGE  
 
 
Retourner au contenu