PASTORALE SCOLAIRE - Doyenné de Leuze-en-Hainaut

Aller au contenu
EQUIPES
Que veut-on dire par « pastorale scolaire » ?

La pastorale, cela existe aussi dans nos écoles libres fondamentales, secondaires et supérieures dans notre unité pastorale.
Cette partie du site se veut un reflet de ce qui se passe à l'intérieur des murs de nos écoles.
C'est aussi une invitation à toutes les écoles libres d'oser émettre ce qu'elles réalisent commeprojets, célébrations, actions,... qui sont des aspects de la pastorale scolaire au sein de leur école.

Quel sens cela a-t-il de faire de la pastorale dans les écoles catholiques aujourd'hui ?

Je me permettrai de répondre en reprenant les idées d'André Fossion, prêtre jésuite qui travaille depuis de nombreuses années dans le champ de l'enseignement catholique.
Pour lui, l'école catholique a trois missions fondamentales :

La première : humaniser, servir l'humanité dans l'Esprit et au nom de l'Évangile.
L'école catholique est un lieu d'éducation qui permet à l'être humain de s'épanouir. Pour les chrétiens, c'est un service d'humanité qui rentre dans le plan de Dieu. C'est dans cette première mission que l'on va retrouver tous les apprentissages mais aussi tous les conseils et valeurs évangéliques (écoute, miséricorde, douceur, accueil,...)

La deuxième : annoncer l'Évangile, rendre raison de la foi chrétienne dans une ouverture au dialogue interconvictionnel.
Dans une société pluraliste et pluriconvictionnelle, l'école catholique se donne le devoir d'annoncer l'Evangile à des élèves considérés comme des citoyens dotés d'une liberté religieuse qui ont le droit de l'entendre. Il lui faut honorer ce droit et ce devoir avec intelligence et dans le respect des libertés. Créer en nos élèves des capacités d'ouverture, de critique et de dialogue dans cette société pluraliste.

La troisième : animer et accompagner des démarches volontaires vers et dans la foi.
Cette troisième mission concerne spécifiquement l'animation pastorale au sens étroit du terme. Aujourd'hui, dans le contexte culturel qui est le nôtre, « on ne naît pas chrétien, on le devient ». Lafoi, de ce point de vue, est un travail, un enfantement, un cheminement qui peut être lent et difficile.
Le rôle de l'école catholique, à cet égard, est précisément de fournir un environnement qui non seulement permet mais favorise le libre éveil et la libre maturation de la foi.

L'école va pouvoir permettre dans cette troisième mission de réaliser différentes expériences.
Ces expériences significatives à vivre au sein de l'école peuvent être de quatre types qui correspondent aux quatre dimensions fondamentales de la communauté chrétienne : le témoignage (martyria), la célébration (leiturgia), la convivialité (koinonia) et le service [diakonia).
On peut donc distinguer schématiquement quatre types d'activités correspondantes à ces quatre dimensions :
  • des activités de parole (enseignement, information, recherche, réflexion, débat),
  • des activités de célébration (liturgie, rites, expressions symboliques et artistiques),
  • des activités de rencontres fraternelles (des équipes de vie, fête, marche, loisirs),
  • des activités de service (bénévolat, actions pour un monde plus juste, engagements de solidarité).

C'est tout cela la pastorale scolaire.

Jean-Marie Bourgeois

Toutes les écoles libres de l'unité pastorales sont invitées à faire écho de ce qu'elles vivent au sein de leurs murs dans toutes les activités pastorales.
Elles peuvent toujours nous contacter pour un article à placer sur le site de l'unité pastorale de Leuze. (comupleuze@gmail.com)
N'oublions pas de faire le lien entre le monde scolaire et le monde paroissial...

Retourner au contenu